Le petit Saint-Marthien

Journal de bord d'un intraterrestre

Le rêve d’une mutation

Projet/ Entretiens de Sologne 2013 ou 2014

Par Philippe Desbrosses

Philippe_DesbrossesDepuis 21 ans, (22 cette année), nous organisons des rencontres annuelles sous le sigle :

« Entretiens de Millançay », dorénavant : « ENTRETIENS DE SOLOGNE ».

Nous avons eu pour thèmes toutes les grandes fonctions de la société civile :

Agriculture, Alimentation, Santé, Environnement, Economie, autonomie, Habitats, Territoires, Education, innovation, biodiversité, citoyenneté, emploi, développement local…

Nous avons souvent précédé, voire anticipé les difficultés que posent le développement anarchique de technologies trop souvent au service de la spéculation internationale, au détriment du « bien commun »…

La plupart des spécialistes et lanceurs d’alertes, notoires, ont animé nos débats,

(Scientifiques, chercheurs, médecins, éducateurs, sociologues, philosophes, élus, journalistes, artistes, professionnels, artisans, paysans, mères de familles…)

La richesse des échanges et la qualité des intervenants ont contribué à la réputation de nos rencontres.

Aujourd’hui après 21 ans de bons et loyaux services, nous décidons de franchir une étape essentielle.

Après les sages propos, les mûres réflexions d’une intelligence collective nous avons choisi de passer à l’action.

Les démonstrations ne seront plus seulement dans les discours mais dans les réalisations concrètes ; nous ne seront plus seulement dans « le dire » mais dans « le faire » pour atteindre les objectifs que nous proposons.

2013 sera l’AN 1 d’une épopée qui verra naître un village ou une ville expérimentale pour une communauté humaine en mutation vers la confiance, la solidarité, le partage, la salubrité, l’ autonomie, la créativité, l’innovation citoyenne, la responsabilité, l’échange économique, social, alimentaire, intergénérationnel…

Acte 1 – Choix d’un territoire, minimum 15 ha pour un écovillage à dimension humaine,

quelques dizaines de familles, pour une communauté équilibrée entre juniors, seniors, femmes et hommes mutualisant les services et les besoins avec les métiers indispensables à la vie du groupe : productions locales, artisans, boulangers, maraîchers, enseignants, éducateurs, école, terrains de sports, salle polyvalente, maison des cultes et de la culture.

Architecture d’habitats-groupés, construction évolutives, écologiques, énergie renouvelable, recyclage, récupération, assainissement…

A travers ce complexe… « la complexité c’est la vie », nous avons l’ambition de résoudre, sinon d’atténuer les problèmes inéluctables de la grande transformation qui s’opère sous nos yeux avec l’effondrement de pans entiers d’activités économiques, entraînant la disparition accélérée des entreprises, des biens , des services, des emplois et une paupérisation accrue des individus et des familles…

Nous savons très bien que le retour à la croissance d’avant la crise est un leurre et que les secteurs classiques vont continuer à perdre des emplois en générant beaucoup de souffrances physique et morales, au point de menacer à brève échéance la paix civile et les grands équilibres éco-systémiques.

Aucun élu responsable, aucun acteur conscient, aucun citoyen éclairé et lucide, ne peut poursuivre ou soutenir la politique de l’autruche qui prévaut à l’heure actuelle, alors que les signaux d’un effondrement général (collapsus) clignotent de partout.

D’autre part, la rapidité de l’information nous montrent les exactions quotidiennes des spéculateurs sans scrupules qui mettent la planète au pillage avec des complicités haut placées dans nos institutions impuissantes ou corrompues.`

Nous ne pouvons nous tirer d’une telle situation que par la mobilisation citoyennes avec l’établissement d’un nouveau contrat social, d’un nouveau mode de « vivre ensemble » respecté par tous sans exception ou discrimination .

Le monde s’effondre , non pas dans une crise économique, mais dans une crise de conscience et de confiance et surtout dans une « crise d’amour »…

C’est le manque de coeur, le manque d’amour qui est à l’origine des désastres sociaux et des guerres qui endeuillent le monde.

Prenons pour certitude que la vision bestiale et barbare qui caractérise l’homme depuis ses origines n’a plus d’avenir.

La compétition mortelle est morte pour l’esprit de ce Temps car elle est sans issue pour chacun des belligérants.

Donc soyons délibérément utopistes et anticipons le monde de demain en créant aujourd’hui la coopération, la solidarité, la compassion entre tous.


Le thème des Entretiens pourrait se dérouler comme un exercice d’entrainement entre gens de tous âges et de tous horizons, venus spontanément se confronter à une situation inédite mais prévisible :

Imaginons que nous devions nous retrouver sans ressources et démunis de tous nos attributs sociaux ( monnaie, voiture, outils , nourriture, habitat… et que nous devions reconstruire pour survivre… Il n’y a plus ni banques, ni mécaniciens, ni boulangers, ni médecins, ni crèches, ni maisons de retraite, ni hôpitaux, ni super-marchés…

Tous sont paralysés, impuissants, inutiles.

Nous devons nous unir avec nos compétences incertaines, nos outils rudimentaires, nos connaissances aléatoires pour reconstituer des conditions de vie (de survie) indispensables.

Par où commencer ?
Quels sont les besoins prioritaires des êtres vivants ?

  1. Respirer
  2. boire
  3. manger
  4. se vêtir
  5. s’abriter

Nous sommes 100 ou 1000 rassemblés, sans leader désigné.

1ère phase : faire un inventaire rapide des ressources, et des compétences.

« Tu sais faire quoi ? »  ensuite :

2ème phase : Créer des groupe d’action (brigades), non pour s’affronter, mais pour s’entraider.

Très vite on aura l’intendance pour l’eau, la nourriture, l’énergie, les outils, les matériaux de construction, l’administration…

Mise en œuvre : Il faut créer du re-nouvelable, du convivial, du durable, organiser la production, construire des abris, aménager les lieux de vie et constituer des équipes pour chaque fonction, des soins aux plus faibles, aux enfants, aux vieillards, aux handicapés…

Mise en commun des ressources, des moyens et outils.

3ème phase : Restructuration – Eco- et auto-construction d’habitats, d’ateliers, de bâtiments de stockage, Avec économie et production d’énergie, recyclage, assainissement.

4ème phase : « Gestion de la cité »

Constitution d’une section légère d’administration tournante, pour que chacun prenne sa part et coopère, sans possibilité de prendre le pouvoir sur les biens et les personnes. Décisions par consensus. Pas de minorité lésée où de domination des uns sur les autres.

Tous les talents peuvent s’exprimer à l’image de l’université des « Va-nus-pieds «  en Inde, où de l’Université des Grand’Mères…(Bunker Roy)

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » c’est la maxime des gens heureux.

Les grand’Mères analphabètes construisent sous la conduite de Bunker Roy des centrales photo-électriques, au Pakistan, en Indes, en Afrique sous le regard médusé d’ingénieurs électriciens…

L’histoire est remplie de ces exemples d’intelligence collective, et de réalisations sublimes comme des cathédrales élevées par des Maître d’œuvre analphabètes…

La simplicité recèle de grandes surprises et de grands talents pour ceux qui font confiance à la vie et au pouvoir de l’Esprit.

A propos de l’esprit, des accompagnements psychologiques pourront être instaurés : « Jeux de rôle », « analyse transactionnelle », « P.N.L », « Yoga, Qi Gong, pour aider le groupe à mieux se comprendre et s’accepter…

Sur les bases décrites ci-dessus, comment pouvons-nous réaliser un exercice grandeur nature avec tous les participants habitués des Entretiens de Sologne, en octobre 2013.

Ceci dans un vaste chantier participatif et pour lancer ce programme pluri-annuel qui se déroulera chaque année de manière évolutive avec l’aide des collectivités territoriales.

Celles-ci pourront bénéficier des expériences reproductibles et s’inspirer des innovations techniques et culturelles, reproductibles pour chaque communes ou territoires en transition…

Car demain elles auront à gérer la précarité, le chômage, les besoins de première nécessité, la sécurité, l’habitat, l’énergie, le recyclage, la santé…

Nous allons nous appuyer sur l’Intelligence Collective des populations qui croient être impuissantes et ne « pas savoir », alors que dès qu’elles se connectent et travaillent en réseau, font des prouesses d’inventivité, de résilience, de résistance, pour peu qu’elles visent un idéal commun et celui que nous proposons est de taille : comment sauvegarder nos ressources et nos bien-êtres, comment réparer la terre et préserver la paix…

Les capacités du « Tout » sont plus importantes que la somme des individus.

Elles exercent un effet de levier extraordinaire.

La puissance de l’énergie d’un groupe déterminé, ayant foi dans ses objectifs est incommensurable (Goethe – la providence)

A la manière et grâce au réseau internet, nous serons en connexion avec des groupes ou des inventeurs du monde entier qui ont chacun dans leur sphère de compétence et dans leur région réalisé de telles opérations de survie avec des ressources et des matériaux nouveaux, des technologies innovantes…

L’élan général pourrait s’inspirer et ressembler à la naissance d’Auroville . (Voir film de Michèle Decoust).

Je vous offre cette réflexion, pour que très vite vous l’amélioriez et m’aidiez à décider si les Entretiens de Sologne vont pouvoir franchir ce cap en 2013.

Cordialement.

Philippe Desbrosses


Philippe figure parmi les personnalités militant pour la protection de la Terre

Sa biographie :

– Agriculteur, Fondateur du Centre Pilote de la Ferme de Sainte-Marthe en Sologne.

– Docteur en Sciences de l’Environnement (Université Paris VII)

– Expert consultant auprès de l’Union Européenne.

– Co-Fondateur des principaux Mouvements d’Agriculture Biologique en France et en Europe.

– Président de la Commission Nationale du Label AB, au Ministère de l’Agriculture jusqu’en février 2007, dont il fut à l’origine de la création dès 1983.

– Chargé de Mission auprès du Gouvernement Français – mise en œuvre du programme National Agriculture Biologique, (Grenelle de l’Environnement).

– Président-fondateur de l’Association Intelligence Verte, pour la sauvegarde de la Biodiversité, fondée avec Edgar Morin, Corinne Lepage, Jean-Marie Pelt, Michel Lis, Pierre Tchernia, Jean-Yves Fromonot, etc…

– Membre du Comité de Veille Ecologique (C.V.E). groupe d’experts de Nicolas Hulot

– Administrateur du CRII-GEN avec Corinne LEPAGE pour la Recherche et l’information Indépendante sur les O.G.M.

– Auteur de nombreux ouvrages :

  • Manifeste pour un retour à la terre (avec Edgar morin et Schutter)
  • Krash alimentaire : nous redeviendrons paysans !
  • La terre malade des hommes
  • Nous redeviendrons paysans
  • Agriculture biologique, préservons notre futur
  • Intelligence verte
  • Médecines et alimentation du futur : santé et modes de vie (avec David Servan-Schreiber ,Nathalie Calmé et Edgar Morin)
  • Guérir la terre (avec un collectif et sous sa direction)
  • Le pouvoir de changer le monde : l’intelligence verte
  • La vie en bio
  • Vers l’autonomie alimentaire

3 commentaires sur “Le rêve d’une mutation

  1. C-Link
    31 juillet 2013

    Aho. Merci Philippe pour cette vision pragmatique et concrète… Et merci à toi de nous en faire profiter !
    Que la magie des mots qui inscrivent dans l’univers s’ancre dans la matière.

  2. Jo
    5 septembre 2013

    Construire un eco village et construire sa vie autrement, ça donne vraiment envie.
    On trouve aussi des exemples très intéressants dans la littérature
    Par exemple dans Malevil de Robert Merle, les étapes de constructions d’une telle communauté sont très bien décrites… ça donne vraiment de la matière de reflexsion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Chroniques

Entrez votre adresse mail pour suivre le voyage du petit Saint Marthien et être notifié par email des dernières nouvelles.

Rejoignez 43 autres abonnés

Saint Marthien

Je viens d'un monde,
Où les Hommes n'ont pas de visage
Où les mots sont des silences
Où les questions n'existent pas
Où les rêves sont des réponses